Connect with us

Économie : les Français préfèrent épargner que consommer

famille dans un magasin
Famille

Économie : les Français préfèrent épargner que consommer

Grâce aux mesures d’urgences sociales mises en place par le gouvernement en décembre dernier, les ménages français ont gagné des milliards d’euros de pouvoir d’achat en seulement un an. Cette amélioration s’explique par une forte augmentation de l’épargne et des besoins de consommation moindres, notamment chez les retraités. Pourquoi ce choix ? Quelles sont les conséquences de cette tendance sur l’économie nationale ? Explications.

L’épargne avant tout

Alors que la consommation constitue l’un des principaux leviers favorisant l’économie d’un pays, ce n’est malheureusement pas le cas en France depuis le début de l’année. En effet, les ménages français préfèrent actuellement miser sur des produits d’épargne plutôt que dépenser leurs ressources supplémentaires qui s’élèvent en moyenne à 8 milliards d’euros depuis 2018.

Comment expliquer ce phénomène ? Simplement parce que personne ne souhaite plus prendre de risque, surtout après la crise des « gilets jaunes ». Mieux vaut donc mettre de l’argent de côté pour faire face à une situation financière difficile et aux aléas de la vie. La prudence est désormais de mise et les Français s’orientent davantage vers des produits d’épargne réglementés et sûrs pour garantir leur placement. Parmi ces derniers figurent par exemple :

  • Les livrets bancaires
  • Les contrats d’assurance-vie : fonds en euros avec une garantie en capital
  • L’investissement immobilier locatif…

Parmi les pays développés en Europe et au niveau international, la France affiche le plus fort taux d’épargne avec plus de 15 millions de retraités. Ces derniers représentent la catégorie de population ayant un pouvoir d’achat élevé et un faible besoin de consommation compte tenu de leur âge. Ils ont donc tendance à épargner plutôt que dépenser.

Des risques pour l’économie française ?

Qu’on le souhaite ou non, privilégier l’épargne à la consommation présente de réels risques pour l’économie nationale. Même les contribuables eux-mêmes peuvent être concernés indirectement, car la consommation permet avant tout de relancer l’activité, et donc créer des offres d’emploi, puis générer de la richesse. Avec un taux de chômage élevé et une croissance relativement faible, les ménages devront consommer davantage pour améliorer l’économie française.

Quelle que soit la décision des consommateurs, la BCE (Banque centrale européenne) pourrait actionner un certain nombre de leviers pour faire baisser le taux d’épargne en France. En baissant ses taux directeurs par exemple, les taux d’intérêt des crédits appliqués par les établissements financiers baisseront par la même occasion. Dans le détail, cette politique monétaire permet d’encourager les ménages à dépenser une partie de leur épargne et à avoir davantage recours au crédit conso mais également immobilier…

Continue Reading
Haut