Connect with us

Syllogomanie : Et si ça arrivait à nos proches ?

cas de syllogomanie
Psychologie

Syllogomanie : Et si ça arrivait à nos proches ?

Collectionner des objets peut être un besoin compulsif sans devenir un trouble psychique. Une accumulation d’objets variés en masse cependant fait partie des caractéristiques du syndrome de Diogène nommé la syllogomanie. Certains comportements relèvent d’une nécessité de donner sens à sa vie. D’autres par contre indiquent la présence d’une pathologie chez l’individu.

Les symptômes de la Syllogomanie

Si un de vos proches a tendance à accumuler des objets dont il n’a pas réellement besoin, ceci peut être un signe avant-coureur d’un trouble psychique. Un individu atteint de syllogomanie trouve du mal à se départir des objets encombrants qui l’entourent. Pour identifier la présence de cette pathologie chez une personne, il est possible de se baser sur un ensemble de symptômes :

  • une collection d’objets superflus;
  • une nécessité de garder ces objets;
  • une incapacité de réaliser un tri;
  • la présence de ce comportement pendant au moins 6 mois;
  • Aucun diagnostic d’une maladie mentale;
  • une affliction causée probablement par une séparation avec ces objets;
  • une accumulation trop importante qui finit par occuper l’espace de vie qui compromet l’hygiène et représente un danger pour sa vie.

Causes et risques de la syllogomanie

Il n’existe pas de causes avérées pour ce trouble psychique. Néanmoins, la syllogomanie apparaît généralement chez les individus ayant subi un choc émotionnel, suite à un divorce, un décès ou une déception. Ces personnes en vue de combler la carence affective provoquée par la perte de l’être cher accumule des objets au sein de leurs foyers. La présence de ces éléments rassure l’individu qui a tendance à s’isoler. La syllogomanie peut être souvent confondue avec le syndrome de Diogène qui est une forme spécifique de thésaurisation pathologique.

Si les causes de la syllogomanie restent floues, les conséquences d’une telle pathologie sont en revanche réelles. Un individu souffrant de ce trouble préfère s’isoler des membres de sa famille ainsi que d’autres personnes de son entourage. Son ressentit (honte ou peur du jugement) le pousse à vivre en solitaire même dans son environnement de travail. Ce qui conduit souvent à une perte d’emploi. D’un autre côté, la syllogomanie provoque également des pertes matérielles. En effet, un mauvais entretien des équipements de la maison peut être à l’origine d’incendie, mais détériore également le mobilier.

Comment traiter la syllogomanie ?

Le type de traitement adapté à la maladie dépend de la cause. C’est l’entourage de la personne atteinte de syllogomanie qui doit généralement intervenir pour aider la personne à sortir de cette dépression mais attention à ne pas changer brutalement les habitudes de la personne, les conséquences pourraient être terribles. Dans ce cas, il faudra l’intervention d’un médecin généraliste ou d’un psychiatre, vous pouvez demander l’individu concerné de faire le choix du spécialiste. Ce dernier peut se rendre dans le domicile du malade pour évaluer les besoins de la prise en charge. Ainsi, il pourra prescrire un traitement approprié selon l’état d’avancement de la maladie. Quoiqu’il en soit, il faudra toujours inclure le patient dans le protocole, il doit prendre conscience de sa situation et participer au changement.

Au cas où le trouble est accompagné d’une négligence corporelle et domestique accrue, il peut s’agir du syndrome de Diogène dont la prise en charge est réalisée au sein d’une unité psychiatrique. En revanche, s’il s’agit juste d’une accumulation d’objets inutiles, le traitement ne nécessitera pas une hospitalisation. Dans tous les cas, l’individu doit prendre conscience de son état de santé et vouloir y apporter une amélioration pour que le traitement soit efficace. Un traitement tel que la psychothérapie lui permettra d’avoir à nouveau une estime de sa personne et de reprendre une mode normale qui lui apporte plus de bien-être.

Sources :

Continue Reading
Haut