Connect with us

Mensonge pathologique : que faut-il en savoir ?

Psychologie

Mensonge pathologique : que faut-il en savoir ?

À l’évidence, tout le monde ment, mais certaines personnes le font constamment sans même en avoir conscience. Ces derniers s’inventent une vie et la vivent pleinement. On les appelle, les menteurs pathologiques. Pour les comprendre, vous aurez besoin de plus d’information sur cette maladie, ces causes et ses manifestations.

A lire également : 5 coffrets cadeaux pour combler votre âme sœur

Qui appelle-t-on menteur pathologique ?

Dans un langage médical, le menteur pathologique est appelé mythomane. Les personnes qui souffrent de cette maladie ont une grande facilité à dire des mensonges et à créer des histoires. Ce sont des fabulateurs. Généralement, ces personnes le font sans aucune raison apparente.

A lire aussi : Chômage : l’occasion de mieux rebondir

En effet, cette conduite que l’on observe chez les personnes atteintes de mythomanie est un trouble psychologique. Un menteur pathologique est donc une personne mentalement instable qui se réfugie inconsciemment dans les mensonges pour se construire une identité.

Étymologiquement, le mot mythomanie vient du grec et du latin. Le préfixe « mytho » vient du grec et veut dire « légende ou récit non historique » et le suffixe « manie » vient du latin et veut dire « folie ». Lorsqu’on décide de traduire littéralement ces deux termes, on pourrait dire qu’un mythomane à la folie des légendes.

Cette définition du mot vient apporter plus d’explications sur cette maladie, car c’est le nom qui lui avait été donné par le psychiatre Ferdinand Dupré. C’est le premier médecin qui a eu à traiter un cas de mythomanie. Il explique que le menteur pathologique ne ment pas volontairement à la différence d’une personne normale qui pourrait déformer une vérité dans un but utilitaire. Cela dit, il existe plusieurs types de mythomanes.

Quels sont les différents types de mythomanie ?

Il existe deux types de mythomanes. On distingue la mythomanie pathologique et la mythomanie psychotique.

 

La mythomanie pathologique

C’est la forme moins grave de la maladie, car ces causes sont plus ou moins justifiables. La mythomanie est pathologique lorsque la personne atteinte ment pour fuir certaines situations. Ces dernières sont généralement liées à un choc émotionnel. Toutefois, le sujet atteint de cette maladie lui-même ignore la raison pour laquelle il dit des mensonges.

La mythologie psychotique

C’est la forme complexe de la maladie. Lorsqu’une personne souffre de mythomanie psychotique, on parle de trouble sévère. En effet, l’individu ment sans aucune raison apparente. Elle passe tout son temps, à inventer à lui-même et aux autres des histoires. Les récits mensongers que raconte le mythomane psychotique n’ont pas de fondement. C’est pourquoi on dit qu’ils sont atteints de psychose et sont désignés comme des délirants.

En revanche, bien qu’il soit vrai que les personnes malades elles-mêmes ne sont pas conscientes des raisons de leurs actes, il existe quand même des causes bien réelles qui justifient cette situation.

Quelles sont les causes de cette maladie ?

Les tout premiers facteurs qui pourraient expliquer la mythomane sont les chocs émotionnels. En effet, les personnes victimes d’un manque sévère ou d’une perte peuvent se retrouver à se mentir involontairement et à mentir aux autres pour se protéger. Ainsi, il évite d’assumer les conséquences de leurs émotions qui pourraient gravement nuire à leurs stabilités émotionnelles.

Une autre cause qui justifie cette maladie est le manque de confiance en soi. Lorsqu’une personne pense qu’elle n’est pas assez courageuse, elle préfère s’inventer une autre identité. Pour ces sujets, le fait de vivre selon leurs propres principes est une chose inconcevable. Pour cela, ils préfèrent inconsciemment se réfugier dans les mensonges. Cela les fait se sentir importants.

Enfin, l’un des facteurs majeurs qui justifient la mythomanie est le monde dans lequel nous vivons. La société actuelle regorge de plusieurs pratiques extravagantes comme les vies sur les réseaux sociaux. Un mythomane peut, sans le faire exprès, vouloir adopter un style de vie pour plaire aux autres. Pour cela, elle commence par s’inventer une vie dans sa tête, puis elle l’impose à son entourage.

Le menteur pathologique se présente comme étant une personne qui souffre d’un problème grave. Cependant, peut-il être soigné ?

Peut-on guérir un menteur pathologique ?

Lorsqu’une personne ment pour un but précis, il est conscient de son acte et peut y penser. Cette dernière peut avoir des remords et décider de corriger ses actes. Ainsi, elle pourra prendre la décision d’y arriver toute seule ou de se faire aider par quelqu’un.

Dans le cas du menteur pathologique, cette règle ne peut s’appliquer, car la personne malade n’est même pas au courant de son état. Ainsi, elle ne pourra jamais prendre la décision d’aller consulter puisqu’il ne se dit pas qu’il a un problème. En effet, il faut qu’il ressente de la peine pour tous les mensonges qu’il dit, pour envisager d’y remédier. Il n’existe donc pas de traitement spécifique pour traiter ce mal.

Toutefois, des consultations avec un psychiatre peuvent permettre à un mythomane de comprendre son état. Cela dit, cette tâche n’est pas des plus faciles, mais elle peut aboutir à des résultats acceptables.

Continue Reading
Haut